Matt DeCourcey

Votre député de


Fredericton

Matt DeCourcey

Votre député de


Fredericton

Menu

Lettre aux anciens combattants — juillet 2017

Chers vétérans,

La dernière lettre que je vous ai adressée datait de mars dernier, soit immédiatement après la publication du Budget de 2017. Elle mettait en lumière les progrès accomplis dans le Budget de 2016 et au cours de l’année qui avait précédé la publication du Budget de 2017 pour améliorer la prestation des services aux vétérans.

Le Budget de 2017 met l’accent sur trois thèmes importants : garantir la sécurité financière des vétérans malades ou blessés; investir dans l’éducation et le perfectionnement professionnel pour aider les vétérans à opérer la transition à la vie civile après leur carrière militaire; soutenir les familles des vétérans.

Au moment où nous célébrons le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, je tiens à mettre en évidence les sacrifices importants que nos militaires, hommes et femmes, ont consentis au service de notre pays. Nous devons notre sécurité à ceux qui ont servi et qui servent aujourd’hui dans nos forces armées. Nous leur en serons éternellement reconnaissants.

Le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy
En avril dernier, le Premier ministre Justin Trudeau, le Gouverneur général David Johnston et le ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, ont souligné ensemble le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy au cours de laquelle le Canada a joué un rôle déterminant aux côtés de ses alliés dans la lutte pour préserver la démocratie et la liberté.

Combattant ensemble pour la première fois, quatre divisions canadiennes se sont lancées à l’assaut à 5 h 30, le matin du 9 avril 1917. Plus de 15 000 fantassins canadiens ont submergé les forces allemandes sur tout le front. Une bravoure et une discipline exemplaires ont permis à l’infanterie de poursuivre son avance malgré un feu ennemi nourri. Cette courageuse poussée des soldats canadiens a été victorieuse, et c’est ainsi que la victoire sur la crête de Vimy leur a été attribuée.

Afin de souligner cette date spéciale, environ 25 000 personnes se sont rassemblées au Monument national du Canada à Vimy (France) cette année, y compris un membre des Forces armées canadiennes originaire de Fredericton et neuf autres Néo-Brunswickois.

Nous n’oublierons jamais les énormes sacrifices que nos militaires, hommes et femmes, ont accomplis et nous continuerons de rendre hommage à ceux qui ont consenti l’ultime sacrifice en donnant leur vie pour protéger les droits et les libertés dont nous profitons aujourd’hui.

Le Budget de 2017 : la sécurité financière pour les vétérans malades ou blessés
Un des engagements fondamentaux pris par notre gouvernement envers les vétérans dans le Budget de 2017 a consisté à garantir la sécurité financière des vétérans malades ou blessés. La stabilité financière des vétérans et de leur famille est au cœur d’une transition fructueuse entre la vie militaire et la vie civile.

Par conséquent, le gouvernement a fait passer à 360 000 $ le maximum de l’indemnité d’invalidité versée aux vétérans les plus gravement malades ou blessés. Cette augmentation est rétroactivement indexée à l’inflation; cela signifie que quiconque a déjà touché cette indemnité recevra une augmentation dès le 1er avril 2017. Certains vétérans n’ont pas encore reçu leur paiement parce que leurs renseignements bancaires ou leur adresse postale n’ont pas été mis à jour auprès d’Anciens Combattants Canada. J’encourage les vétérans à s’assurer que leurs coordonnées sont à jour, en composant le 1 866-522-2122 ou en visitant le site http://www.veterans.gc.ca/fra/endirect.

Grâce à une augmentation de l’allocation pour perte de revenus, les vétérans malades ou blessés qui ont besoin d’un soutien du revenu pendant leur réadaptation, ou qui ne peuvent retourner au travail par suite d’une maladie ou d’une blessure touchent maintenant 90 p. 100 de la solde qu’ils recevaient avant leur libération, comparativement au taux de 75 p. 100 appliqué auparavant.

Au cours de mes conversations avec les vétérans, un autre sujet a été abordé, et c’est celui d’une pension mensuelle qui sera versée à vie aux vétérans malades ou blessés, par l’intermédiaire de l’indemnité d’invalidité. Notre gouvernement demeure résolu à respecter l’engagement pris à cet égard et il apportera la dernière main à cette option en 2017. Nous devons définir la bonne option en ce qui concerne le versement d’une pension mensuelle à vie par le biais de l’indemnité d’invalidité destinée aux vétérans malades ou blessés. Au cours des 18 derniers mois, Anciens Combattants Canada a examiné ses prestations et programmes en cours pour faire en sorte que la nouvelle indemnité réponde aux besoins des vétérans.

Enfin, un accès rapide et simple à une aide financière doit être offert au cas où des vétérans et leur famille seraient véritablement dans le besoin. Un nouveau Fonds d’urgence pour les vétérans procurera à ces derniers un soutien financier, vite et efficacement, pour garantir leur bien-être dans les situations pressantes.

L’accroissement de l’indemnité d’invalidité, les efforts continus pour établir une pension mensuelle dans le cadre de cette dernière et la création d’un Fonds d’urgence pour les vétérans, voilà autant de mesures importantes qui renforceront la sécurité financière et la paix d’esprit des vétérans pendant qu’ils se remettront des maladies et des blessures dues au service dans les forces armées.

En outre, le gouvernement a annoncé des mesures qui appuieront mieux les vétérans et leur famille, tout en facilitant davantage leur transition à la vie civile. Veuillez consulter le site http://bit.ly/2tDGJfr pour en savoir davantage sur les services qui seront offerts et étayés pour aider les vétérans et leur famille à opérer une transition fructueuse à la vie civile.

Veuillez aussi consulter le site http://bit.ly/2pCRZDJ pour lire un article de fond que j’ai rédigé avec ma collègue Alaina Lockhart, députée fédérale de Fundy Royal.

Le cannabis à des fins médicales
J’aimerais clore mon message en faisant le suivi d’un point clé abordé dans ma lettre antérieure, à savoir le changement apporté à la politique sur le remboursement du coût du cannabis utilisé à des fins médicales.

Ce changement, qui est entré en vigueur le 21 mai 2017, a eu pour effet de réduire de 10 g à 3 g par jour la quantité de cannabis utilisée à des fins médicales et payée par ACC; il exige aussi que la consommation d’une quantité supérieure à 3 g par jour soit autorisée par un spécialiste pour qu’Anciens Combattants Canada puisse en rembourser le prix. Les vétérans peuvent encore acheter des doses de cannabis de plus de 3 g par jour si elles sont autorisées par un médecin, mais ACC exigera une autorisation d’un spécialiste avant d’en rembourser le prix.

De nombreuses préoccupations ont été exprimées au sujet de ce changement, et je tiens à vous assurer que je suis à l’écoute et que je continuerai de travailler avec ACC et les vétérans dans ce dossier.

Mon bureau demeure accessible aux vétérans, s’ils ont besoin d’aide pour s’y retrouver dans ce processus. Je les encourage à communiquer avec mon bureau (1-506-452-4110) ou avec Anciens Combattants Canada (1-866-522-2122) pour obtenir une aide au cours de cette transition.

Notre gouvernement a grandement renforcé le soutien et les services destinés aux vétérans et à leur famille. Il sait qu’il y a encore beaucoup à faire pour combler les lacunes dont souffrent les militaires qui opèrent la transition à la vie civile, et pour faire en sorte que les anciens combattants aient accès aux services et à l’appui financier dont ils ont besoin et que les familles soient prises en considération au cours de la transition et de la période qui suit la libération. Je demeure déterminé à poursuivre ce travail avec les vétérans dans nos collectivités et avec mes collègues à Ottawa.

Comme toujours, ma porte vous est ouverte. Je me réjouis à l’idée de continuer à représenter les vétérans et à travailler avec eux dans la circonscription de Fredericton et à Ottawa.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments les plus sincères.


Matt DeCourcey, député
Fredericton